Personnes handicapées mentales et autistes et hospitalisation covide19

Personnes handicapées mentales et autistes :

Soyez conscient de la façon dont vous parlez: il est nécessaire de parler avec la personne handicapée mentale d’une voix calme et lente, facile à comprendre, et n’oubliez pas que la voix forte n’augmente pas le degré d’assimilation .

Faites attention à votre terminologie: lorsque vous voulez parler de quelque chose à une personne handicapée mentale et essayer de choisir vos mots en fonction de son âge, n’oubliez pas de vous concentrer sur son «âge mental» et non sur son «âge temporel», car il souffre d’un handicap mental et pas seulement d’une difficulté à parler.

  • Éloignez-vous de l’imitation: il est normal que le handicap mental affecte la parole, de sorte que les mots prononcés par une personne handicapée ne soient pas clairement compris pour ceux qui ne le traitent pas quotidiennement. Mais si une personne handicapée est habituée à prononcer un mot particulier d’une certaine manière, vous devez éviter de l’imiter, estimant que cela augmente le degré de compréhension. Faire cela peut conduire à plus de confusion pour une personne handicapée, ou sa tradition peut être comprise comme une forme de ridicule.
  • Évitez les phrases longues: L’un des défis les plus importants auxquels est confrontée une personne handicapée est de savoir où le mot se termine dans la phrase. Essayez donc de faire de vos mots des phrases courtes et de faire un silence entre chaque mot et le mot qui suit dans la phrase, pour l’aider à comprendre ce que vous voulez lui communiquer.
  • Choisir des mots simples: lorsque vous parlez à une personne ayant une déficience mentale, veillez à éviter les mots complexes et difficiles. Par exemple, le mot «gros» est meilleur que le mot «massif» en termes de compréhension.
  • Attention à regarder directement: la vue directe de l’orateur vers l’auditeur permet une meilleure compréhension de ce dont on parle. De plus, la personne handicapée mentale comprend de votre point de vue l’importance de ce que vous voulez lui dire.
  • Ne perdez pas votre sang-froid: vous devez savoir que parfois une personne handicapée peut ne pas être en mesure de comprendre la nécessité d’absorber rapidement ce que vous dites, alors essayez de vous calmer et de parler à un rythme régulier pour elle, car la nervosité aggravera la situation.
  • Le traiter avec respect: L’une des choses les plus importantes à considérer est de traiter avec les personnes handicapées mentales.
  • Vous devez savoir que quelqu’un qui a l’un des types de handicaps mentaux fait face à de nombreux défis pour pouvoir faire face à la vie, et ces défis ne sont pas pour tout le monde, alors vous devez apprécier ses efforts et ses capacités d’adaptation et faire attention de ne pas l’insulter avec un mot qui peut lui causer un double préjudice

Ne mettez pas la main sur votre bouche: mettre la  main sur votre bouche lors de certains hadiths est l’un des types de langage corporel, mais ce type d’expression doit être évité, car une personne handicapée doit voir votre bouche pendant la conversation afin de pouvoir comprendre ce que vous voulez lui communiquer. Cette recommandation ne peut pas être mise en œuvre actuellement en raison des mesures préventives, bien sûr. »

Conseils généraux pour communiquer avec les personnes handicapées mentales

Soyez conscient de la façon dont vous parlez: il est nécessaire de parler avec la personne handicapée mentale d’une voix calme et lente, facile à comprendre, et n’oubliez pas que la voix forte n’augmente pas le degré d’assimilation .

Faites attention à votre terminologie: lorsque vous voulez parler de quelque chose à une personne handicapée mentale et essayer de choisir vos mots en fonction de son âge, n’oubliez pas de vous concentrer sur son «âge mental» et non sur son «âge temporel», car il souffre d’un handicap mental et pas seulement d’une difficulté à parler.

  • Éloignez-vous de l’imitation: il est normal que le handicap mental affecte la parole, de sorte que les mots prononcés par une personne handicapée ne soient pas clairement compris pour ceux qui ne le traitent pas quotidiennement. Mais si une personne handicapée est habituée à prononcer un mot particulier d’une certaine manière, vous devez éviter de l’imiter, estimant que cela augmente le degré de compréhension. Faire cela peut conduire à plus de confusion pour une personne handicapée, ou sa tradition peut être comprise comme une forme de ridicule.
  • Évitez les phrases longues: L’un des défis les plus importants auxquels est confrontée une personne handicapée est de savoir où le mot se termine dans la phrase. Essayez donc de faire de vos mots des phrases courtes et de faire un silence entre chaque mot et le mot qui suit dans la phrase, pour l’aider à comprendre ce que vous voulez lui communiquer.
  • Choisir des mots simples: lorsque vous parlez à une personne ayant une déficience mentale, veillez à éviter les mots complexes et difficiles. Par exemple, le mot «gros» est meilleur que le mot «massif» en termes de compréhension.
  • Attention à regarder directement: la vue directe de l’orateur vers l’auditeur permet une meilleure compréhension de ce dont on parle. De plus, la personne handicapée mentale comprend de votre point de vue l’importance de ce que vous voulez lui dire.
  • Ne perdez pas votre sang-froid: vous devez savoir que parfois une personne handicapée peut ne pas être en mesure de comprendre la nécessité d’absorber rapidement ce que vous dites, alors essayez de vous calmer et de parler à un rythme régulier pour elle, car la nervosité aggravera la situation.
  • Le traiter avec respect: L’une des choses les plus importantes à considérer est de traiter avec les personnes handicapées mentales.
  • Vous devez savoir que quelqu’un qui a l’un des types de handicaps mentaux fait face à de nombreux défis pour pouvoir faire face à la vie, et ces défis ne sont pas pour tout le monde, alors vous devez apprécier ses efforts et ses capacités d’adaptation et faire attention de ne pas l’insulter avec un mot qui peut lui causer un double préjudice

Ne mettez pas la main sur votre bouche: mettre la  main sur votre bouche lors de certains hadiths est l’un des types de langage corporel, mais ce type d’expression doit être évité, car une personne handicapée doit voir votre bouche pendant la conversation afin de pouvoir comprendre ce que vous voulez lui communiquer. Cette recommandation ne peut pas être mise en œuvre actuellement en raison des mesures préventives, bien sûr. »

Documents à télécharger :

Présentation de l’autisme

Programme tolérance masque pour une personne autiste

*** Merci au collectif des associations travaillant dans le domaine de l’autisme au Maroc -Collectif Autisme Maroc- pour avoir élaboré le contenu de cette page.

Retour en haut